vendredi 15 janvier 2010

Les Hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë

Présentation de l'éditeur :
Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.

Ce que j'en dis :
J'avais lu plusieurs critiques sur ce roman qui étaient assez mitigés : soit les lecteurs l'ont aimé, soit ils ne l'ont pas aimé. Je fais partie de la première catégorie. Lorsque je l'avais acheté, c'était sur un coup de tête après avoir vu l'édition anglaise penguin classic deluxe (voir photo). J'avais craqué alors que j'avais une guère idée de l'histoire. J'avais acheté la B.D tiré du roman. Ce qui avait préparé ma lecture.
Puis, sur les avis de bloggeurs, beaucoup faisait comprendre qu'il n'y avait que de la haine. J'appréhendais sa lecture...
Mais quel fut ma surprise d'avoir été complètement happé par cette histoire si dramatique, ou dois-je dire remplis de haine et de colère : de Heathcliff envers les autres personnages et vice-versa.

1801, le tenant Lockwood après avoir passé une nuit à le Haut de Hurle-Vent, demande à sa servante Ellen Dean (Nelly) si elle connait les occupants de la demeure. Elle lui répond affirmativent, et lui narre l'histoire. Ce fut à ce moment que je fus happé.
De connaitre l'histoire de Catherine, qui se rapproche et se laissera influencer par Heathcliff lorsque celui-ci arrivera à le Haut de Hurle-Vent. Jusqu'à un certain incident où elle est partagé entre lui et Linton. Elle se confie à Nelly, sa servante, mais le jeune vagabond qu'est Heathcliff en attrenda une bonne partie. Alors celui-ci décidera de se venger de ces deux familles. Pour ça, il a sa propre idée, et il y parviendra.
Il ne vit que par la colère et la haine, et sait en jouer de ses charmes pour déguiser l'être qu'il est vraiment jusqu'au moment où il obtenu ce qu'il a voulu.
Certains d'entre vous se demanderont ce qu'il peut avoir de si passionnant à lire une telle aversion de tout les personnages d'un roman vers un seul. Et vice-versa. Je ne saurais alors comment m'expliquer. Sûrement, en ce qui me concerne, le fait d'en savoir plus sur les personnages, et ce qu'il en adviendra d'eux : s'en sortiront-ils des griffes malchiavélique de Heathcliff ? Une seule personne lui portera l'amour...

Lors de ma lecture d'un roman, "Le puits des histoires perdues" de Jasper Fforde, se trouve un chapitre très intéressant sur la présentation des personnages et dont ils font tous savoir pour qui se portent leur haine. Ce quidécrit très bien l'atmosphère du roman.


Le seul moment où j'ai eu du mal, c'était le dialecte de Joseph (j'ai lu le roman en v.o)

4 commentaires:

Mimi a dit…

Celui-ci j'en ai entendu parler très souvent, je pense que c'est un grand classique n'est-ce pas?? à noter...

Séverine a dit…

Un beau blog tout en douceur et en lettres écrites rose sur blanc.

J'ai aimé le balader ici !

Amitiés,

- Séverine

Alice a dit…

Un de mes livres préféré ! Je le trouve beau, mystérieux et ce que je préfère c'est l'ambiance.
L'illustration est particulièrement belle de celui que tu présentes.
Alice

Angélique a dit…

Un grand classique qu'il faut lire au moins une fois dans sa vie. Une histoire bouleversante. Un style remarquable.

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr