mardi 31 mars 2009

Testament à l'anglaise, Jonathan Coe

Présentation de l'éditeur :
Tabitha Winshaw a 81 ans et elle est folle. Démence sénile ? Pas du tout. Elle a perdu l'esprit un soir de l'hiver 1942 quand son frère préféré, Godfrey, a été abattu par la DCA allemande au-dessus de Berlin. Le chagrin alors ? Ce n'est pas cela non plus. Elle est persuadée que la mort de Godfrey a été commanditée par son frère aîné, Lawrence, qu'elle déteste. Une folle dans la famille, l'aristocratie britannique en a vu d'autres. Mais voilà que Tabitha se mêle de commander à Michael Owen, un jeune homme dépressif, une histoire de la dynastie des Winshaw qui occupe tous les postes-clés dans l'Angleterre des années quatre-vingt. Il y a du jeu de massacre dans l'air d'autant que Tabitha n'est peut-être pas aussi folle qu'il y paraît.



Mon avis :
Tout d'abord, je tiens a remercier Heureuse de me l'avoir envoyer. Je pensais être plus à l'aise de le lire en francais qu'en anglais, et je ne regrette pas de l'avoir lu en francais.
L'auteur nous fait connaitre l'Angleterre des années 80, sous Magaret Tatcher, à travers la famille Winshaw. Famille très cynique, égoiste, malveillante...C'est à travers les recherches de Michael Owen (auteur de la dynsatie de la famille) , ou de flash backs qu'on fait connaissance des derniers membres de la famille tout en revenant dans les années 90. Le roman contient beaucoup de politique anglaise du régime de M. Tatcher (il y a d'ailleur un chapitre sur un des personnages, j'ai trouvé que c'était trop politique, peut-être dut au fait que j'étais fievreuse ?) en y melant le genre policier, et sans oublier une touche du "british humour". La derniere partie du livre m'a fait rappeler à une partie du jeux Cluedo. Un roman que j'ai apprécié pour ses personnages (même s'ils sont cyniques) les genres qu'on retrouve qui s'y melent très bien. Et surtout la fin !

2 commentaires:

Mimi a dit…

Coucou Nini, un résumé de ce livre et déjà nous voulons y plonger tellement il paraît intense ! là où j'ai eu un bémol c'est dans ta critique où tu parles qu'il y a assez de politique au travers... si c'était un peu cela me tenterait car le suspense et l'histoire de cette pauvre femme et tout ce qu'elle y vit et doit combattre aussi pour elle face à son frère aîné doit être vraiment excellent !

J'ai cependant de la difficulté à me concentrer ou plonger dans un roman s'il y a trop de politiques, quelques passages ça me va sinon ce n'est pas mon genre malheureusement.

Bises et bon jeudi Nini.

Nini a dit…

C'est un roman très intense, j'ai beaucoup aime l'ambiance / atmosphere qui regne dans ce roman.
L'histoire elle-même a pour fond la politique de Tatcher, mais il y a un chapitre concernant un membre où j'ai trouvé un peu trop (si je ne dis pas de betise c'était sur cinquante pages)

Bises et a bientot !

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr