mercredi 27 avril 2011

Marche arrière, Valérie Saubade

Présentation de l'éditeur :
« Il y a deux heures, j'ai écrasé mon ex-femme en reculant avec mon 4x4. J'ai toujours été d'un naturel assez maladroit ». Jusqu'à cette soirée d'octobre 2002, Vincent Verdun mène une existence agréable : fondateur et directeur d'un institut de langues, il réside dans un appartement cossu et vient de s'acheter une voiture neuve. Marianne et lui ont raté leur mariage mais réussi leur divorce : tout les dimanches soirs, il prend l'apéritif chez elle, en compagnie de son nouveau compagnon. Placé en garde à vue après le drame, Vincent est très vite convoqué dans le bureau d'une juge. Séduisante mais implacable, celle-ci instruit le dossier à charge. Vincent clame son innocence : non, il n'a jamais voulu tuer son ex-femme ! Pourtant, certains témoignages le contredisent... 

Mon avis :
J'avais lu les deux romans précédant de l'auteur que j'avais adoré. 
 Là, nous retrouvons son écriture, son genre mais je n'ai pas pris autant plaisir qu'avec "Happy birthday grand-mère" et " Les petites soeurs".
Le narrateur de l'histoire est Vincent Verdun, la quarantaine. Homme un peu effacé qui cherche pas tout les moyens à trouver des sujets de discussions avec ses enfants - qui sont majeures, coureur de jupons ( du moins c'est comme ca que je l'ai percu),personne qui s'énerve assez facilement.
Suite à l'accident, il sera amené à la police, et on le questionnera. Sous le choc, il répondra aux questions. Entre-temps, il repense à certains faits de son passé qui engage à chaque fois une femme...Au départ c'est comment il avait racontré Marianne, comment il s'est retrouvé père, etc.
L'enquête suit son cours. Sa fille qui n'était pas loin lors de l'accident refuse de lui parler et contrdit la version de son père. Ce dernier a choisi un drôle d'avocat, qui n'a jamais défendu quiquonc. Le cour de l'histoire se suit tout doucement. 
A force de se répeter et de voir qu'une ou deux autres personnes aient un avis différent de comment ca s'est déroulé, c'est à se demander si il a fait vraiment exprès ou était-ce simplement un accident. La toute dernière page m'a sidéré...
Malgré que le roman se lise bien sans encombre, je l'ai trouvé un peu mou. J'espère qu'avec son nouveau " Miss Sweety" sera aussi bien que les deux premiers.

Si vous ne connaissez pas l'auteur, et souhaiter la lire, lisez däabord " Happy birthday grand-mère" ou " Les petites soeurs".

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Que de fautes d'orthographe et une qualité d'expression médiocre pour critiquer un auteur qui, pour sa part, manie la langue française avec art et respect... Je n'ai lu que "Miss Sweety" de Valérie Saubade et, personnellement, l'ai trouvé très bien écrit avec ce souci du détail dans la narration qui enrichit la lecture, des personnages riches, une construction intelligente permettant de tenir le lecteur en haleine jusqu'au bout et, bien sûr, un humour régulièrement présent, très rafraichissant.

Nini a dit…

Tout d'abord je ne vous trouve pas très courageux pour vous cachez sous "Anonyme". Deuxièmement je n'ai pas critiqué son style d'écriture. J'avais lu d'autres romans de l'auteur que j'ai beaucoup plus apprécié que celui-ci.
Malheureusement pour les fautes, je ne trouve qu'il n'y ait pas tant que ca.
Et pour finir, dans mon message de bienvenue c'est bien précisé tel quel : Je n'ai pas fait d'études littéraire, donc pas de critiques décortiquant un livre. Je donne juste mon avis sur une lecture.
Si vous n'êtes pas content allez voir des critiques plus professionnelles dans ce cas là, bouffon !

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr