dimanche 24 avril 2011

Major Pettigrew's last stand, Helen Simonson

Présentation de l'éditeur :
Major
Ernest Pettigrew (à la retraite) n'est pas intéressé par la frivolité du monde moderne. Depuis que la mort de sa femme Nancy, il a essayé d'éviter la constante peine des femmes curieuses du village, de son saisissant fils ambitieux, et jamais de la diffusion la suburbanisation de la campagne anglaise, préférant mener une vie tranquille en préservant les valeurs que les gens ont vécu des générations, la respectabilité, le devoir, et une tasse de thé infusé correctement (surtout pas servi dans une tasse en polystyrène avec un sachet de thé).
Lors de la mort de son frère, une amitié inattendue se produit avec Mme Ali, l'épicier du village veuve d'origine pakistanaise, le major est tiré hors de son monde enrégimentés et forcés à affronter les réalités de la vie dans le XXIe siècle.
Réunis
par un amour partagé de la littérature et la perte de leur conjoint respectif, le Major et Mme Ali trouveront bientôt leur amitié sur le point de s'épanouir dans quelque chose de plus. Mais bien que le Major est né à Lahore, et Mme Ali est né à Cambridge, la société villageoise insiste, l'embrassant à lui comme la quintessence de locaux et elle comme une étrangere permanente. Le major a toujours été une fierté spéciale dans le village, mais comment les événements chaotiques récents vont affecter sa relation avec l'endroit qu' il appelle maison? Rédigé avec la perception forte et un sens de l'humour délicieusement, le major Pettigrew's Last Stand est une histoire d'amour , avec un casting de personnages inoubliables que les questions combien il faut sacrifier le bonheur personnel pour les obligations de la famille et la tradition.


Mon petit mot :
Une fois de plus une lecture qui n'est pas disponible en francais. Mais si je commence à n'écrire que sur mes lectures en anglais qui ont une traduction, je ne suis pas prête de publier !


L'histoire commence par un triste appel que recoit le major Pettigrew. Tout de suite après, il recoit la visite de la propriétaire de l'épicerie du village, Mme Ali. Se sentant dans le besoin de se justifier, il explique la mauvaise nouvelle nouvelle qu'il vient de recevoir.

Veuve depuis quelques années, comme le major, ils se verront régulièrement. Malgré leur différence de culture, de société, ils ont la même passion pour les livres qui les rapprochera.
Mais tout le monde ne voit pas ca d'un bon oeil. Surtout le fils du major, lui même ayant une relation avec une étrangère. Au village ca jacasse.

La lecture s'est faite tout doucement, et l'auteur traite de bon sujet comme la différence de culture dans un couple ( pas toujours facile), le fait d'être nait dans ce pays de parents étrangers, et malgré ca garder un statut d'étrangère. Puis par rapport au major, faire enfin le deuil de sa défunte femme, refaire sa vie mais il se posera mainte fois la question : que passe en priorité : les obligation familiales, et ses traditions ou le bonheur. Il y pensera beaucoup de son côté, mais il pensera aussi vis à vis de madame Ali.
Une petite lecture agréable.


EDIT 8 avril 2012 :
Le roman a été en francais sous le titre de " La dernière conquête du Major Pettigrew"

3 commentaires:

Perséphone a dit…

Hello Nini,

La couverture est à croquer. Rien que pour ça on a envie de lire non?

Perséphone

Nini a dit…

Hei perséphone,

C'est justement la couverture qui m'a fait craquer et envie de le lire ;-) Puis c'est une petite romance entre deux personnes entre 50-60 ans sympatique.

J'ai vu que tu a créer une page sur facebbok et c'est tant mieux, je pourrais te laisser mes commentaires là. J'ai un problème pour les publier sur ton blog :/

Bon dimanche.

Perséphone a dit…

Hey!

Oui page facebook et twitter! Je me modernise ^^
Normalement tu peux poster sur le blog, tu ne devrais plus avoir de problèmes. Plusieurs personnes m'ont signalé un soucis mais je l'ai réglé (normalement ^^)

Perséphone

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr