dimanche 17 mai 2009

L'infortunée, Wesley Stace

Présentation de l'éditeur :
A Londres en 1820, lord Geoffroy Loveall recueille un nourrisson. En l'adoptant sa mère et lui espèrent déjouer les plans de leur cousins qui souhaitent hériter du domaine familial. Lady Loveall s'aperçoit avant de mourir que l'enfant est un garçon mais sir Geoffroy persiste dans son erreur et le fait élever comme Rose la future lady Loveall. A l'adolescence le scandale éclate et Rose s'exile.

Mon avis :
Roman que j'ai aimé pour le sujet : un enfant est élevé comme étant une petite fille alors qu'il est un garcon. Cette supercherie durera 16 ans. Il aura fallu tout ce temps à Rose pour s'en appercevoir. Bien sûr la suite ne sera pas surprenante : recherche d'identité, comment se voit-il lui même : fille ou garcon ? Il ne sait plus quoi penser.
Etant héritier d'une grande famille, ceux considéré comme ennemis se précipiteront pour faire valoir leur bien...
En gros une bataille familliale pour s'approprier un héritage patrimoniale alors que Rose est perdue à elle-même.
Les cent premieres pages m'ont parut un peu longue, tellement il y avait des détails. Par la suite, on suit auf et à msesure des années la vie de Rose. Du moins ses souvenirs car à partir de ce moment elle sera la narratrcie.
La fin je l'ai trouvé u peu tiré par les cheveux, un peu décue.

2 commentaires:

Mimi a dit…

Est-ce que ceci est une histoire inspirée d'un fait vécu Nini? En effet, cet enfant a dû vivre des moments assez difficiles au travers cela, son identité personnelle et sa confiance en lui. On voit encore ici jusqu'où l'Homme peut aller pour le pouvoir ou le prestige aux yeux des autres. Dommage que ce sujet n'est pas été traité à sa juste valeur ici...

Nini a dit…

Non ce n'est pas une histoire inspiré d'un fait réel. C'était interressant du point de vu psychologique mais je trouvais que vers la fin ca devanit un peu n'importe quoi...

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr