vendredi 23 octobre 2009

Vieille menteuse, Anne Fine

Présentation de l'éditeur :
Socialement, Colin est un brave citoyen sans ambition. Employé municipal, il mène une vie de vieux garçon, attaché à une mère tyrannique et qui lui fait constamment sentir qu’elle ne l’aime pas. Dans un sens, Dilys, sa sœur jumelle, s’en est mieux sortie : elle ne rend jamais visite à leur mère, se tient à distance. En fait, Colin a un secret, et même plusieurs. Il est dans son rêve. Surtout, il entretient une relation affective profonde avec une ancienne acrobate du cirque et sa petite sœur de trois ans, Tamina.

Moi :
L'histoire d'un homme, Colin, qui s'occupe de sa vieille mère tyrannique. Colin est un homme très timide qu'il considère comme un handicap. Sa soeur jumelle Dilys, est plus chanceuse : après une dispute avec leur mère, les deux femmes ne se parlent plus et ne se voient plus.
Mais voilà, Colin n'est pas seulement persecuter par sa mère, il y a aussi son travail et Predita, collègue de sa soeur. Il se réfugie dans son imagination. Comme lorsqu'il va voir Tammy et sa mère Mel : il se fait toujours des "films" mais il est aussitot decu lorsque la realité le rattrape.
Puis voilà que Colin commence, sans que je m'en rende vraiment compte - est ce dut à certaines circonstances de faits? - prend un peu plus sur lui-même...

Roman que j'ai aimé mais sans plus. L'humour anglais était là. Etait-ce le fait que quelques jours plus tôt j'avais lu un roman où il y avait aussu une mémé plus ou moins tyrannique ? Je ne sais pas mais je m'attendais à autre chose comme lecture aussi.

1 commentaires:

Mimi a dit…

Salut chère Nini, voilà un résumé qui est quand même tentant... j'y vois beaucoup de psychologie au travers cette relation mère/fils... est-ce que je me trompe?? Crois-tu que ce serait un roman qui m'intéresserait?

Bisous

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr