dimanche 6 septembre 2009

Refaire le monde, Julia Glass

Présentation de l'éditeur :
Pâtissière à Greenwich Village, Greenie se consacre tout entière à son jeune fils et à sa passion, la cuisine, tandis que son mari semble plongé dans la mélancolie. Quant à son ami Walter, il panse ses peines de coeur. De passage à New York, le gouverneur du Nouveau-Mexique, conquis par le gâteau à la noix de coco de Greenie, lui propose de devenir chef cuisinier de sa résidence. Par ambition autant que par désespoir, elle accepte et part vers l'Ouest avec leur fils en abandonnant son mari. Leur vie va être bouleversée par ce départ précipité, qui provoquera une série d'événements échappant à tout contrôle.


Ce que j'en dis :
Roman auquel j'ai eu du mal a y entrer. J'ai voulu faire une coupure avec un autre roman en francais, mais la coupure n'a pas durée long car finalement je m'étais attachée à certains des personnages de l'histoire dont Greenie, et Walter, son ami gay.
L'histoire est celle de Grrenie - patissiere - , une qurantaine d'années, mère d'un graconnet agé de 5 ans, Georges, marié à Alan, psycothérapeute. Sa vie de couple est en train de passer une petite crise lorsqu'elle a une proposition d'offre d'emploi en tant que chef culinaire du gouverneur du Nouveau Mexique. Malgres leurs avis divergent en ce qui concerne la politique, elle acceptera de partir pour un Etat qu'elle ne connait pas. Lorsqu'elle apprend la nouvelle à son mari, celui ne réagi pas comme elle l'aurait souhaité. Il décide de rester à New-York où il a ses patients. Excuse ? Se sentirait-il inferieur à sa femme? Bref, Greenie part avec leur fils, et se font leur petite vie là-bas. Bien sur Alan leur manque. Quand à lui, il rencontrera une certaine personne. Personne avec qui j'étais sure de voir un certain cliché...à ma grande surprise qui ne se fera pas. Il broiera du noir alors que pour sa femme est tres occupée. Son fils lui manque. Et...je n'en dirais pas plus si ce n'est que la crise de couple devient plus importante. Déjà la distance, puis aussi des personnes du passés qui resurgissent de l'ombre, des faits qui feront que...alors qu'un enfant se trouve au milieu.

Malgrès quatre chapitres que je trouvais un peu long, je dois reconnaitre que j'ai aimé l'écriture. Puis tous ces personnages qui pourraient être monsieur et madame tout le monde...Ce n'est pas de la grande littérature. On y retrouve tout genre de sentiments, émotions. Mais ceux qu aime les "saga famille" seront servie.

1 commentaires:

Mimi a dit…

J'ai aimé certains romans SAGA famille. Je vois le genre avec ton résumé mais il semble assez bien aussi, l'idée de cette histoire me plaît bien.

J'aime beaucoup la couverture de ce livre ! Très jolie.

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr