mardi 22 septembre 2009

Le chemin des âmes, Joseph Boyden

Présentation de l'éditeur : 1919. Nord de l'Ontario. Niska, une vieille Indienne, attend sur un quai de gare le retour d'Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. A sa grande surprise, l'homme qui descend du train est son neveu Xavier qu'elle croyait mort, ou plutôt son ombre, méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, et tandis que sa tante essaie de le maintenir en vie, Xavier revit les heures sombres de son passé : l'engagement dans l'armée canadienne avec Elijah, son meilleur ami, et l'enfer des champs de bataille en France...


Ce que j'en dis :
L'histoire se passe en 1919, après la guerre, au Canada.
Niska, indienne chamane, attend le retour d'un jeunne homme qui lui est proche de la guerre.
Elle vit loin de la ville où elle ne s'y fera jamais et attend l'arrivé de celui-ci. Lorsqu'il arrive, elle a dut mal à le reconnaitre. Alors commence leur voyage de trois jours en canoe qui les ramenera chez eux mais surtout où chacun racontera son passé.
Du moins pour Xavier, les mots auront du mal à sortir de sa bouche, et nous racontera les horreurs de la guerre, mais aussi de son ami d'enfance Elijah avec qui il était parti et dont il l'a vu changé petit à petit. Il se rappelera le mal être qui l'a eu à etre là-bas - du fait qu'il était différend - et le barrage de la langue ne lui facilitant pas les choses. Quand à sa tante, Niska, elle voit bien que son neveu est mal en point. Surtout son âme. Elle espere le faire parler durant ces trois jours, en savoir un peu plus... En attendant elle lui raconte des courtes histoires de sa propre enfance, des souvenirs qui appartiennent à eux deux en eperant lui faire du bien.
Nous auront l'occassion d'en apprendre un peu plus sur les indiens : entre ceux qui ceux sont christianisés, et ceux qui vivent reclus.

Bien que l'auteur a choisit un sujet fort interressant (les indiens - Cree pour ici- partis à la guerre) le sujet principale, pour moi, est l'amitié de Xavier et d'Elijah : avec les horreurs de la vie, leur amitié changera, l'un cherchant où est passé celui avec qui il a partagé son savoir, il tue par necessité; l'autre, cherchant à se fare bien voir aux yeux des autres et qui prendra le goût de tuer et lors d'un drame dira "j'ai été entrainé pour tuer sans réfléchir". (malheureusement je ne peux pas écrire la phrase exacte car j'ai lu ce roman en anglais)

Un livre que je recommande pour sa belle écriture, puis l'auteur nous parle d'un sujet sensible et dont à ma connaissance pas traité en ce qui concerne les indiens à la guerre. Puis les personnages attachants.


Titre en anglais : Three days road

1 commentaires:

Mimi a dit…

Bonjour Nini, je ne connais pas ce livre et il semble très poignant... qu'elle découvre que c'est son neveu et par la suite tout ce qu'il a vécu et qui reste bien ancré dans son esprit... il doit y avoir des passages vraiment touchants et poignants. Bonne semaine à toi Nini et à plus!

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr