mardi 14 juillet 2009

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Mary Ann Shaffer

Présentation de l'éditeur :
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Ce que j'en dis :
Roman composé d'une correspondance surtout avec le peronnage de Juliet Ashton, ecrivain qui cherche le sujet de son prochain livre. D'une certaine maniere, elle entreen contact avec Dawsey qui lui parle de l'île de Guernsey - où il habite - et du cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates.
Le sujet des lettres, bien sure amicale, ont pour sujet l'Occupation sur les "islands Channels". L'auteur Mary Ann Shaffer s'est documenté, cherché en savoir plus...
Je me suis demandé au début de ma lecture où elle me menerait à travers ces lettres...j'avais peur d'être decue mais finalement ca a été. Ce n'est pas un coup de coeur non plus mais c'est un roman que j'ai trouvé interressant pour la documentation de l'auteur. Parmis cette correspondance, ca permis d'imaginer les caracteres, personnalités des personnages.
Toutefois si vous souhaitez le lire je vous recommande de l'emprunter ou bien de l'acheter d'occasion. Moi même, je l'ai lu en anglais car il coutait moins cher et que la liste d'attente à la bibliotheque était longue et j'étais contente d'avoir eu une reduction dessus.

4 commentaires:

Mimi a dit…

Quand on lit ton résumé l'histoire semble bien bonne et l'idée que ces gens écrivent pour se sortir de la réalité de la guerre c'est un sujet intéressant. Il doit y avoir de forts beaux passages dans ce roman aussi. Je ne sais pas si la façon d'écrire de l'écrivain réussit à faire ressentir au lecteur de grandes émotions au travers, comme on le penserait en lisant le résumé... sinon il a peut-être passer à côté de la traque car cela aurait pu être un grand un roman côté émotions et psychologique.

Nini a dit…

Il y en effet de beaux passages. J'ai trouvé un ou deux peronnages attachant et j'ai beaucoup aimé le sujet de leur correspondance qui tournait autour de ce cercle litteraire, et comment il a été formé.
De plus le sujet parle de la guerre sur une ile : ca peut etre different que le continent car ils n'avaient aucunes manieres de communiquer.
J'ai juste pas trop aimé la fin...et j'ai été contente de pas l'avoir acheté plein prix.

Véronique a dit…

Merci pour ton article! C'est grâce à toi que je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé (plus que toi apparemment). Ton blog est toujours source d'idées pour moi. Merci Nini!

Heureuse a dit…

Je viens de craquer et de me l'acheter... S'il est bien je le prêterai au copines, comme ça il servira encore plus ;)

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr