dimanche 26 décembre 2010

La première nuit, Marc Levy

Présentation de l'éditeur :
L'amour est l'ultime aventure, mais l'aventure n'est pas sans dangers...Il est une légende qui raconte que l'enfant ;dans le ventre de sa mère connait tout du mystère de la Création, de l'origine du monde jusqu'à la fin des temps. À sa naissance, un messager passe au-dessus de son berceau et pose un doigt sur ses lèvres pour que jamais il ne dévoile le secret qui lui fut confié, le secret de la vie. Ce doigt posé qui efface à jamais la mémoire de l'enfant laisse une marque. Cette marque, nous l'avons tous au-dessus de la lèvre supérieure, sauf moi. Le jour où je suis né, le messager a oublié de me rendre visite, et je me souviens de tout... Des hauts plateaux éthiopiens aux étendues glacées du nord de l'Oural, Marc Levy conclut avec ce nouveau roman la fantastique épopée commencée avec Le Premier Jour.

Rapidement :
Lu aussitôt après fini le livre d'avant : Le premier jour. A La fin de ce dernier, j'en croyais pas ce que venait juste de lire mes yeux, heureusement que j'avais été avertie que je voudrait lire dès aussitôt le nouvel opus.
Le démarrage a été très long, autant j'avais été enthousiaste par le premier volet, autant celui-ci commença à me déplaire...Mais j'étais curieuse de voir où mèneraient leurs recherches.

Nous retrouvons la même atmosphère que le précèdent à un ou deux détails près, de nouvelles aventures.
Comme mon but est de pas spolier votre lecture je dirais que celui-ci m'a déçu, sans parler de la fin que j'ai trouvé un peu tordu.
Après chacun à son avis.

2 commentaires:

céline a dit…

J'ai été pas mal déçue par Marc Lévy ces derniers temps et je crois que (sauf conseil avisé de quelqu'un sur un des prochains) je passerai mon tour.
Contente de te relire un peu!

Nini a dit…

:) Je profite des vacances pour remettre les blogs à jours :p Heureusement que je note en gros dans un cahier mes premières impressions de fin de lecture...surtout que j'en ai qui date depuis aout :s

Pour Marc Levy, je m'étais dit comme toi, mais bon pour moi c'est vraiment quand j'arrive pas à lire autre chose.

 
Header image by sabrinaeras @ Flickr